facebookPixel

Ressources

Tout un monde à récupérer

Tout un monde à récupérer 1487 974 Ressources.be

Electroménagers, mobiliers, vêtements, objets divers détruits par les eaux sont devenus des déchets en l’espace de quelques heures. Certains devront racheter quelques éléments, d’autres ont une maison entière à rééquiper. Outre l’aspect économique, la seconde main est une démarche de consommation durable qui s’inscrit dans un schéma circulaire et donc avec moins d’impact sur notre environnement.

En collaboration avec la Copidec, RESSOURCES a publié un article pour sensibiliser les sinistrés des récentes inondations à trouver dans la seconde main une alternative durable et accessible pour se reconstruire et des lieux pour collecter des dons d’objets à ceux qui en ont besoin, via les services sociaux des entreprises du réseau RESSOURCES.

Consultez l’article complet ICI

Engouement pour la seconde main : greenwashing ou opportunités ?

Engouement pour la seconde main : greenwashing ou opportunités ? 1920 1280 Ressources.be

Comme une lame de fond, accélérée par la crise, la seconde main attire de plus en plus d’acteurs, du particulier à la grande chaine de distribution. Tous veulent participer à la nouvelle dynamique de l’économie circulaire ! Actives depuis plus de 70 ans dans la récup’ des textiles et représentantes majeures du secteur, les entreprises sociales ressentent de plus en plus les conséquences de cet engouement. Pour le meilleur ?

Les entreprises sociales se positionnent comme les professionnels de la réutilisation textile avec chaque année, plus de 28.000 tonnes de dons de vêtements collectés et quelques 900 emplois en Belgique. Face à l’émergence de l’e-commerce, d’actions de collectes, l’ouverture de « coin seconde main » menées en parallèle de leurs activités, les acteurs du secteur s’interroge sur la transparence, les plus-values et la durabilité de ces activités. Via le label Solid’R – les entreprises sociales garantissent une plus-value sociale, économique et environnementale des dons de vêtements, tout en soutenant les projets plus circulaires, plus solidaires et plus durables.  

Consultez le communiqué de presse complet à ce sujet

820 312 Ressources.be

L’économie sociale, ce sont des milliers d’associations (ASBL), entreprises et coopératives sociales, fondations et mutuelles. Chaque jour, elles produisent des biens et services dans la plupart des domaines d’activité (santé, alimentation, construction, énergie, titres-services…). Leur raison d’être est de rencontrer les besoins de la société, plutôt que de viser le profit à n’importe quel prix. C’est cette finalité sociale qui est au cœur de leur projet.

L’économie sociale, c’est la promesse d’un avenir plus juste et durable. C’est une alternative concrète aux dérives du capitalisme. C’est une économie au service de l’humain, et pas le contraire.

RESSOURCES, en tant que Fédération de l’ES – Economie Sociale pour les acteurs de la réutilisation partage les valeurs de solidarité, coopération et démocratie mises en lumière dans cette nouvelle campagne de communication à destination des jeunes.

Ensemble, construisons notre futur, justement ! ❤️

Téléchargez le communiqué de presse

Fais gaffe à ma bulle !

Fais gaffe à ma bulle ! 1703 631 Ressources.be

Le dépôt de déchets dans et autour des bulles à textiles et à verre est un problème majeur en Région Bruxelles-Capitale. En 2019, les entreprises sociales Les Petits Riens, Oxfam Solidarité et Terre asbl ont ramassé plus de 200 Tonnes de déchets à l’intérieur et autour des bulles à textiles sur le territoire bruxellois.

Lors du premier confinement en 2020, une augmentation de 40 % de ces dépôts sauvages a été constatée et la situation s’est encore aggravée au début de cette année avec une augmentation de presque 100% pour le premier trimestre.

Outre les problèmes de propreté publique, ces dépôts impactent négativement les activités des entreprises sociales responsables des collectes. Les déchets jetés dans les bulles à textiles abiment très souvent les dons de vêtements. Ceux-ci ne peuvent dès lors plus être revalorisés et doivent être éliminés. Par ailleurs, les coûts économiques sont importants, passant de la collecte et le transport de ces déchets à leur élimination. Les entreprises sociales supportent ces coûts, ce qui les empêchent de financer leurs projets sociaux.

Lutter contre ces dépôts sauvages est donc une des priorités ! Une campagne de sensibilisation a été élaborée par les différents acteurs de la collecte : Bruxelles Environnement, Fost+, Bruxelles Propreté et les entreprises sociales Solid’R. Dès le 3 mai, les messages de cette campagne participative seront diffusés en Région Bruxelles-Capitale via des spots télévision/radio, de l’affichage régional et communal et via les réseaux sociaux.

Découvrez la campagne sur leur site !

TERRE Factory Shopping

TERRE Factory Shopping 1983 1662 Ressources.be

TERRE Factory Shopping

Ouverture à Neufchâteau ce 3 mai d’un nouveau TERRE Factory Shopping, en collaboration avec L’Entrep’Eau.

Cooperativa Ruah

Cooperativa Ruah 600 601 Ressources.be

Cooperativa Ruah, nouveau membre Solid’R

Nous avons le plaisir d’accueillir un nouveau membre italien dans le réseau Solid’R. Il s’agit de la Cooperativa Impresa Sociale Ruah, fondée en 2009, mais dont l’activité existe depuis 1991 à Bergamo sous le nom de Ruah Immigrant Community Association. Son objectif est l’accueil de personnes en difficulté, l’intégration des citoyens italiens et étrangers et l’intérêt général de la communauté.

Pour atteindre cet objectif, elle développe 4 activités principales :

  • Accueil : Une offre d’hébergement aux personnes sans domicile, aussi bien pour des besoins urgents et temporaires que des besoins de moyen terme. Des activités éducationnelles et de médiations sont aussi organisées pour aider les personnes hébergées à devenir autonomes.
  • Activités économiques : Une activité de collecte, tri et réparation d’objets du quotidien et de textiles d’habillement. Un magasin de seconde main « Rivestiti » ainsi qu’un marché de seconde main sont gérés par la coopérative. Par ailleurs, des collectes pour compte de tiers sont effectuées : textiles (Caritas et Consortium Farsi Prossimo), huiles usagées (Municipalité de Bergamo) et de cartouches d’encre (projet Ri.Ca.Ri.Ca avec la municipalité de Bergamo).
  • Culture : La Cooperativa Ruah offre des formations aux professeurs des écoles publiques et privées de la région de Bergamo pour qu’ils puissent à leur tour enseigner l’italien aux migrants. Des activités pour renforcer l’intégration interculturelle sont également menées (notamment par l’organisation d’un festival du film dédié à l’intégration interculturelle).
  • Accueil et accompagnement des réfugiés et demandeurs d’asile dans les procédures administratives et les processus d’intégration, avec le soutien de la préfecture de Bergamo.

Plus d’info sur https://www.cooperativaruah.it/

Coronavirus – Liens utiles

Coronavirus – Liens utiles 230 145 Ressources.be

Mise à jour – 30 mars 2021

Le texte de l’Arrêté qui précise les mesures annoncées lors du Codeco du 24 mars 2021 a été publié. Les parties qui impactent vos activités de réutilisation sont surlignées en jaune dans le document.

Notons que :

–          la liste des magasins essentiels n’a pas été modifiée. Elle ne reprend donc toujours pas les magasins sociaux de seconde main ;

–          la règle de 1 client par 10 m² maximum n’est pas modifiée ;

–          le système d’ouverture sur rendez-vous suppose que le consommateur peut uniquement entrer dans l’entreprise ou l’association muni d’une confirmation de la plage horaire réservée et pendant cette plage horaire réservée ;

–         les services de collectes à domicile font partie des exceptions qui peuvent se poursuivre ;

Parmi les autres mesures décidées par le gouvernement fédéral, nous avons recensé les mesures suivantes, plus particulièrement applicables à vos activités :

Télétravail obligatoire

Art 2. Le télétravail à domicile est obligatoire dans tous les entreprises, associations et services pour tous les membres du personnel, sauf si c’est impossible en raison de la nature de la fonction, de la continuité de la gestion de l’entreprise, de ses activités ou de ses services. Si le télétravail à domicile ne peut pas être appliqué, les entreprises, associations et services prennent les mesures visées au paragraphe 2 pour garantir le respect maximal des règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d’une distance de 1,5 mètre entre chaque personne. Ils fournissent aux membres du personnel qui ne peuvent pas faire du télétravail à domicile une attestation ou toute autre preuve confirmant la nécessité de leur présence sur le lieu de travail. (p78929)

NEW – Par ailleurs, comme annoncé, les employeurs enregistrent mensuellement, via le système électronique d’enregistrement mis à disposition par l’Office national de sécurité sociale sur le site portail de la sécurité sociale, le nombre total de travailleurs dans l’entreprise par unité d’exploitation et le nombre de travailleurs qui exercent une fonction qu’il est impossible d’accomplir en télétravail à domicile. Cet enregistrement porte sur le nombre de travailleurs au premier jour ouvrable du mois et doit être effectué au plus tard le sixième jour civil du mois.

L’application pour la déclaration télétravail obligatoire pour tous les employeurs est disponible !

#prodelarecup – Le secteur de la récup’ s’adapte : prise de rendez-vous, horaires adaptés, service de click&collect… contactez votre boutique afin de connaitre les modalités pratiques pour l’accès aux boutiques et au service de collecte sur www.larecup.

La seconde main, essentielle !

La seconde main, essentielle ! 1920 1280 Ressources.be

29 mars 2021 – Les boutiques de seconde main des entreprises sociales et circulaires, toujours pas essentielles aux yeux de notre gouvernement… pourtant, elles luttent au quotidien pour préserver notre environnement par la réduction des déchets et combattre la précarisation ou encore la fracture numérique accentuée par la crise sanitaire. 

Pour assurer leur mission, les entreprises sociales de la récup’ doivent faire preuve d’agilité afin de maintenir l’ouverture de leurs magasins de seconde main conformément aux normes sanitaires et dans un climat éprouvant pour le personnel.

#prodelarecup – Le secteur de la récup’ s’adapte : prise de rendez-vous, horaires adaptés, service de click&collect… Retrouvez toutes les adresses des boutiques, les modalités pratiques pour l’accès aux boutiques et au service de collecte sur www.larecup.

Consultez le communiqué de presse complet.

Observatoire de la réutilisation – 2020

Observatoire de la réutilisation – 2020 2480 1748 Ressources.be

La 7e édition de l’Observatoire de la réutilisation présente une synthèse des concepts et les données clés du secteur afin de mieux appréhender l’activité des entreprises sociales actives dans la réutilisation, la réparation, les emplois qu’elles génèrent et les différentes activités qu’elles développent au service des citoyens pour optimaliser la gestion des déchets.
L’analyse porte sur les données 2019 collectées auprès des membres de RESSOURCES actifs en Wallonie et en Région Bruxelles-Capitale. Elles illustrent la diversité et la plus-value des activités. Les métiers et les contraintes de chaque filière étant spécifiques, l’Observatoire présente séparément les principales filières de produits traités: Textiles, Objets du quotidien, DEEE, Vélos, Matériaux de construction, Bois et Déchets verts.
Cette année, nous avons revu la collecte et le traitement des données afin de les rendre au plus proches de la réalité des activités des membres.

Recertification Solid’R

Recertification Solid’R 1080 1080 Ressources.be

Les 14 entreprises sociales belges actives dans la réutilisation ont été recertifiées Solid’R avec succès en ce début d’année !  Bien que 2020 a été particulière pour tous et plus spécifiquement pour les entreprises sociales et circulaires qui ont vécu deux fermetures de leurs boutiques de seconde main, le maintien de leurs services de collecte pour les bulles textiles avec des équipes réduites ou en télétravail, toutes ont assuré la reconduction de leur label, une garantie éthique qu’elles veulent apporter aux donateurs qui sont à la base de leurs activités.

24 entreprises sont labellisées en Europe dont 14 entreprises en Belgique : La Poudrière, Oxfam Magasins du Monde, Oxfam-Solidarité, Rezippons la Terre, Fleur Service Social, la Fol’Fouille, Terre, la Ressourcerie Le Carré, le Goéland, le Centre d’Entraide de Jette, Les Petits Riens, les 3B et deux entreprises en Flandre :  Wereld Missie Hulp et Salvatoriaanse Ontwikkelingshulp..