facebookPixel

Ressources

… un service essentiel

… un service essentiel 1080 1080 Ressources.be

19 novembre 2020 – La Fédération RESSOURCES et ses membres plaident pour une réouverture partielle et contrôlée des magasins d’économie sociale de seconde main. Ces entreprises doivent pouvoir poursuivre leurs services à la collectivité via leur service de collecte des encombrants et l’ouverture des magasins de seconde main pour préserver l’environnement et combattre la précarisation et la marginalisation.

  • Gestion durable et circulaire de nos déchets
  • Création d’emploi pour 8.000 personnes en Wallonie et à Bruxelles
  • Service de collecte des encombrants rendu à tous les citoyens
  • Aide d’urgence aux plus démunis grâce aux missions sociales et en collaboration avec les CPAS, associations et les écoles
  • Lutte contre la précarisation par la politique de petits prix pour des produits de première nécessité
  • Solidarité et création de lien social tout en soutenant des achats durables, solidaires et locaux.
  • Lutte contre la fracture pour les personnes non connectées

#planrecup #durable #local #solidaire #entreprisesocialeetcirculaire

Lire le communiqué de presse complet ICI

Activités en période de covid

Activités en période de covid 1080 1080 Ressources.be

On poursuit…

Les entreprises sociales et circulaires adaptent leurs services afin de répondre d’une part aux conditions fixées par la crise sanitaire et d’autre part, continuer à assurer leurs services sociaux : aides d’urgence aux personnes fragilisées et vente en seconde main d’objets de la vie du quotidien à petits prix. C’est particulièrement utile à l’approche de l’hiver et à l’approche des fêtes de fin d’année pour les familles précarisées qui peuvent ainsi s’équiper du nécessaire et faire plaisir à leurs proches.

On s’adapte…

Les boutiques de seconde main ont pu réouvrir leurs portes depuis le 1er décembre. Les services de réparation vélo, électroménager sont toujours opérationnels sur rendez-vous, renseignez-vous ! De nombreux points de « click and collect » sont mis en place par les entreprises sociales et circulaires afin de de vous proposer des achats en seconde main. Dans la rubrique « Acheter », sélectionnez dans l’onglet « quels services ? » : « vitrine on line » pour retrouver les « click and collect » proches de chez vous !

CPAS de Charleroi – TRANS’FORM
Centre Chrétien Emmanuel asbl
CF2M – CF2D
De Bouche à Oreille
Droit et Devoir
Emmaüs – Communauté ouvrière de Ghlin
Fleur Service Social
La Poudriere
La Ressourcerie Namuroise
L’entrep’Eau
Oxfam-Magasins du monde
R.APP.EL – Ressourcerie RESTOR
Recyclerie Sociale de Saint-Gilles
Ressourcerie du Pays de Liège
Rezippons la Terre
Terre asbl – Boutique PlanteRBoutique Verviers
L’Envol
AID Val de Senne
DABEI
Le Nouveau Saint-Servais –  Le Hublot
RETRIVAL
TICTOPIA
Coopelis
Happinest

FolFouille

La Fourmilière

Coronavirus – Liens utiles

Coronavirus – Liens utiles 230 145 Ressources.be

Synthèse arrêté ministériel du 1er NOVEMBRE 2020. — Arrêté ministériel modifiant l’arrêté ministériel du 28 octobre 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19

Parmi les nouvelles mesures décidées par le gouvernement fédéral, nous avons recensé les mesures suivantes, plus particulièrement applicables à vos activités :

Télétravail obligatoire

Art 2. Le télétravail à domicile est obligatoire dans tous les entreprises, associations et services pour tous les membres du personnel, sauf si c’est impossible en raison de la nature de la fonction, de la continuité de la gestion de l’entreprise, de ses activités ou de ses services. Si le télétravail à domicile ne peut pas être appliqué, les entreprises, associations et services prennent les mesures visées au paragraphe 2 pour garantir le respect maximal des règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d’une distance de 1,5 mètre entre chaque personne. Ils fournissent aux membres du personnel qui ne peuvent pas faire du télétravail à domicile une attestation ou toute autre preuve confirmant la nécessité de leur présence sur le lieu de travail. (p78929)

Protocole / Règles minimales pour l’exercice des activités

Art 3. Les entreprises et associations offrant des biens ou des services aux consommateurs exercent leurs activités conformément au protocole ou aux règles minimales qui ont été communiquées sur le site web du service public compétent.

A défaut d’un tel protocole ou d’un Guide applicable les règles minimales sont édictées à la fin de l’art 3 du présent arrêté. (p78930)

Dérogations magasins particuliers / livraisons

Art 6. §2 : Les entreprises et associations offrant des biens aux consommateurs sont fermées au public, mais elles peuvent poursuivre leurs activités au moyen de livraisons ou d’un système de rendez-vous pour collecter en plein air les biens commandés préalablement, dans le respect des règles minimales visées au paragraphe 1er, alinéa 3 (informations sur les mesures de prévention, distance de 1,5m etc.).

Les établissements ou les parties des établissements suivants peuvent rester ouverts au public pour autant qu’ils offrent principalement des biens essentiels, et ce uniquement pour la fourniture de ces biens, notamment :

  • Les magasins de télécommunications, à l’exclusion des magasins qui ne vendent que des accessoires ;
  • Les magasins de bricolage ;
  • Les magasins en gros destinés aux professionnels, mais uniquement au bénéfice de ces derniers.

Voir liste complète Art 6 § 2 (p78932)

Dérogations services à la nation / population

Annexe à l’arrêté ministériel du 1 novembre 2020 (p78936)

Commerces, entreprises et services privés et publics qui sont nécessaires à la protection des besoins vitaux de la Nation et des besoins de la population, notamment :

  • Les services d’intégration et d’insertion ;
  • Les services de collecte et de traitement des déchets ;
  • Les services de dépannage, de réparation et d’entretien et le service après-vente pour véhicules (y compris les vélos);
  • Le transport national, international et la logistique ;

Voir liste complète dans l’annexe au présent arrêté

Traduction aux commissions paritaires, notamment :

142 Commission paritaire pour les entreprises de valorisation de matières premières de récupération Sous-commissions : 142.01, 142.02, 142.03, 142.04 -> limité à la collecte et/ou au traitement des déchets

Voir la liste des limitations particulières en fonction des commissions paritaires à la fin de l’annexe (p78938)

Région Wallonne – AGW 12 novembre 2020 listes des Codes NACE visés par les mesures d’aide
La Région Wallonne organise de nouvelles mesures de soutien aux entreprises dont le code NACE est repris dans une liste. 
 
1/ dont l’activité relève d’un des codes NACE-BEL repris dans l’un des secteurs ou partie des secteurs visés aux divisions et sous-classes suivants :
47.8 du Code NACE-BEL – 49.310 du Code NACE-BEL –  49.320 du Code NACE-BEL – 49.390 du Code NACE-BEL – 56.210 du Code NACE-BEL – 56.302 du Code NACE-BEL – 59.140 du Code NACE-BEL – 74.109 du Code NACE-BEL – 74.201 du Code NACE-BEL – 74.209 du Code NACE-BEL – 77.293 à 77.294 du Code NACE-BEL – 77.296 du Code NACE-BEL – 77.392 du Code NACE-BEL – 79.110 à 79.120 du Code NACE-BEL – 79.901 du Code NACE-BEL – 79.909 du Code NACE-BEL – 82.300 du Code NACE-BEL – 90.011 à 90.012 du Code NACE-BEL – 90.021 à 90.023 du Code NACE-BEL – 90.029 du Code NACE-BEL – 90.031 à 90.032 du Code NACE-BEL – 90.041 à 90.042 du Code NACE-BEL  – 93.211 du Code NACE-BEL – 93.299 du Code NACE-BEL.
 
2/ De même en ce qui concerne les Codes NACE suivants qui visent des activités actuellement empêchées par les mesures fédérales de lutte contre la Covid-19 (AGW 12 novembre interventions spécifiques)
1) 56.101 du Code NACE-BEL ; 56.102 du Code NACE-BEL ;  56.301 du Code NACE-BEL ;  56.309 du Code NACE-BEL ;  93.110 du Code NACE-BEL ;  93.121 à 93.129 du Code NACE-BEL ;  93.130 du Code NACE-BEL ;  93.191 à 93.199 du Code NACE-BEL ;  93.212 du Code NACE-BEL.

Chômage temporaire du fait du Coronavirus
A partir du 1er octobre 2020, la procédure simplifiée chômage Covid pour force majeure est de nouveau applicable pour tous les employeurs sans distinction entre les secteurs particulièrement touchés ou non. Infos pratiques.

Plans de paiement
En cas de difficultés à faire face aux échéances en matière de cotisation sociales, de TVA, de précompte professionnel ou d’impôt (I.Soc ou IPP), prenez contact avec l’administration compétente afin d’établir un plan de paiement. Dans le contexte de la crise actuelle il est à noter que des mesures sont également prévues en ce qui concerne les amendes et intérêts de retard. Infos pratiques.

La déduction majorée pour investissement
La déduction pour investissement est portée de 8 à 25% et ce jusque fin 2022.
Les modalités pratiques sont disponibles ici

Bail commercial et Covid 
Qu’en est-il du paiement du loyer et des charges dus dans le cadre d’un bail commercial alors que du fait des mesures fédérales les magasins non essentiels ne peuvent pas rester ouverts ? La presse a fait écho à un jugement rendu en justice de paix qui a fait droit à la revendication du locataire de ne pas payer de loyer dans ces circonstances. Assurément, ce jugement ne constitue pas à lui seul une jurisprudence sur laquelle s’appuyer. La doctrine juridique sur la question est divisée et ne permet pas de préjuger de la décision qui pourrait être prise par un magistrat saisi de ce type de demande. Il n’est certainement pas pertinent de cesser de payer le montant dû au propriétaire du bien loué.
La première chose à faire c’est certainement de relire le contrat de bail qui lie l’entreprise. Ceci fait la meilleure chose à faire est de prendre contact avec le propriétaire.
Un accord peut-il être trouvé ? Un accord amiable est en effet souvent une excellente solution qui permet d’éviter un recours en justice au résultat incertain avec les frais et délais qui y sont associés. Dans le cadre de cette discussion il convient de ne pas perdre de vue une série d’éléments. Les deux parties subissent les effets de la crise actuelle.
Si le magasin ne peut être ouvert au public, il continue cependant à abriter une série d’activités comme le click and collect, le stockage, la réception des dons, des fonctions administratives ou autres. Il y a lieu de préserver la relation bailleur-locataire qui sera amenée à perdurer au-delà des mesures actuelles.
L’obligation de fermeture du magasin est cependant un élément important qui s’impose au locataire et qui peut justifier la renégociation de certains éléments du bail.
Il est possible d’envisager à ce titre différentes options, diminution du montant du loyer pour la durée des mesures de fermeture, étalement des paiements, révision des charges si celles-ci sont forfaitaires.
Si un accord peut être obtenu veiller à le transcrire par écrit de façon à vous en réserver la preuve et à ce que les modalités soient clairement précisées, quel montant ? Quelle durée ? A quelles conditions ?
A défaut de pouvoir arriver à un accord, il est encore possible de recourir à une procédure de médiation auprès du juge de paix compétent. Infos pratiques. Cette procédure est simple rapide, sans frais et ne nécessite pas forcément le concours d’un avocat. De plus elle permet d’établir la volonté du demandeur d’arriver à une solution amiable.
A défaut d’aboutir il reste encore, au final, la possibilité d’agir en justice pour faire valoir la demande. Par ailleurs, une mesure est annoncée comme actuellement en préparation en Région de Bruxelles Capitale. Enfin, à Bruxelles, une aide est disponible pour les locataires des biens de la Régie foncière ou du CPAS. Infos pratiques.

Assurances et Covid 19 

Toute une série de questions en matière d’assurances comme, le report de paiement des primes, la suspension des contrats, les couvertures collectives, etc… en lien avec la Covid-19 sont abordées ici . Par ailleurs, se pose la question d’une éventuelle couverture des pertes d’exploitation dues à la pandémie. Malheureusement très peu de contrats RC exploitation ou incendie couvrent les risques liés à une pandémie ou à une interdiction administrative d’exercer une activité. Le plus souvent l’assurance n’interviendra que si l’entreprise a subi un dommage matériel ex : les pertes d’exploitation engendrées par les conséquences d’un incendie ou d’un dégât des eaux.
Cependant, il n’est pas inutile de vérifier la teneur des contrats d’assurances souscrits.
Quels risques sont couverts et quelles sont les exclusions ? N’hésitez pas non plus à interpeller votre assureur, par écrit si vous constatez que certaines clauses de votre contrat ne sont pas rédigées de manière claire et précise, c’est là une obligation et tout doute en la matière doit bénéficier à l’assuré. Il n’est donc pas inutile de relire attentivement les contrats d’assurances souscrits.

Click and collect – Vente en ligne : les règles à respecter

Voici quelques éléments à prendre en compte dans la mise en place de ces services.
Vendre par internet consiste à opérer une vente à distance et à ce titre un certain nombre de règles doivent être respectées.
1/ Il faut informer clairement l’acheteur en effet le fait de pratiquer des ventes à distance impose une information claire complète et compréhensible et ces obligations sont encore renforcées dans le cas des ventes par internet. Les informations font partie intégrante du contrat à distance et ne peuvent être modifiées, sauf si les parties contractantes en décident autrement de manière expresse. En pratique, il faut fournir les informations suivantes :

  • L’identité de l’entreprise
  • numéro d’entreprise
  • nom
  • adresse géographique
  • numéros de téléphone
  • adresse e-mail
  • Les principales caractéristiques des biens ou des services ;

Ce point mérite une attention particulière s’agissant d’objets de seconde main, il importe d’être le plus précis possible sur les caractéristiques du bien.

  • Le prix total des biens ou des services toutes taxes comprises ou, lorsqu’ils ne peuvent raisonnablement être calculés à l’avance, le mode de calcul du prix et les frais supplémentaires de transport, de livraison ou d’affranchissement, les autres frais éventuels. Si ces frais ne peuvent être calculés à l’avance, la mention que des frais supplémentaires peuvent être exigibles.
  • Les modalités de paiement, de livraison ou d’exécution du contrat et la date de livraison des biens ou d’exécution des services prévues par l’entreprise ;
  • Les conditions, le délai et modalités du droit de rétractation ainsi que le modèle de formulaire de rétractation

L’acheteur dispose d’un droit de rétractation de 14 jours. En pratique, s’il souhaite faire usage de ce droit, il doit en avertir le vendeur de façon claire et non équivoque avant l’expiration de ce délai. Le délai commence à courir le lendemain de la livraison. Prévoyez dans les informations mises à disposition avant la conclusion du contrat que les frais de renvoi dans le cadre de l’exercice du droit de rétractation sont à la charge de l’acheteur. Par ailleurs veillez à signaler que le remboursement du prix de vente et des frais de livraison n’interviendront que lorsque le bien vous aura été remis et à condition qu’il soit dans son état initial.

  • La garantie légale de conformité pour les biens ;
  • Les modalités de traitement des réclamations ;
  • Le fait que le consommateur devra supporter les frais de renvoi du bien en cas de rétractation ou, si le bien en raison de sa nature ne peut normalement être renvoyé par la poste, le coût de renvoi du bien ;
  • L’existence et les conditions d’une assistance après-vente au consommateur, d’un service après-vente et des garanties commerciales ;

2/ La commande impliquant un paiement doit être signalée clairement.
3/ Indiquer clairement quels sont les moyens de paiement acceptés.
4/ Si des livraisons sont organisées, il convient d’en communiquer les modalités et les restrictions éventuelles ex : pas de livraisons possible hors Belgique
5/ Règlement en ligne des litiges. Il existe une obligation d’inscrire sur le site internet de vente en ligne un lien vers l’adresse URL de la plateforme européenne de règlement en ligne des litiges.

GREEN Friday 2020

GREEN Friday 2020 500 410 Ressources.be

Le mouvement Green Friday s’oppose au Black Friday et veut promouvoir des alternatives pour une consommation plus durable, locale et solidaire. Une campagne de communication on line est organisée cette année, crise sanitaire oblige. Si les boutiques sont fermées, certains ont mis en place un service « clickandcollect » et s’engagent à ne proposer aucune action commerciale… car le message est que le JUSTE prix s’applique toute l’année : le prix juste pour notre planète, notre société et notre économie.

GREEN Friday ?

Alternative du Black Friday et de ses promotions incitatives et trompeuses, le Green Friday réunit des entreprises sociales et circulaires autour d’une même ambition : promouvoir une consommation responsable auprès des consommateurs. Depuis 2019, la Fédération RESSOURCES développe le mouvement en Wallonie et à Bruxelles en mobilisant son réseau de quelques 170 boutiques de seconde main et ateliers de réparation. Le GREEN FRIDAY est une marque déposée par un collectif d’entreprises françaises à l’origine de cette initiative qui rassemble quelques 400 participants depuis 2017 en France.

Infos pratiques et programme ICI

Les conseils de l’expert en électroménager

Les conseils de l’expert en électroménager 871 326 Ressources.be

De nombreuses idées reçues circulent autour de la réutilisation et de la réparation des appareils électriques et électroniques. Nous avons donc interrogés quelques experts, dont Michel Simon de Electro Sofie à Liège qui nous donne ici son point de vue !

Sofie collecte, revalorise et répare du gros électroménager selon le protocole du label electroREV afin de proposer dans ses boutiques des électroménagers révisés de qualité, garantis 1 an et au tiers du prix du neuf pour un modèle équivalent.

La vidéo a été réalisée par RECUPEL, le partenaire recycleur de Sofie qui reprend les machines, pièces non réutilisables afin de les préparer pour le recyclage.

5 fausses idées sur l’électroménager de seconde main

Economie sociale : un modèle de transition

Economie sociale : un modèle de transition 1307 700 Ressources.be

La crise Covid réveille en vous des envies d’entreprendre autrement ? Une enquête réalisée à l’initiative de ConcertES en collaboration avec les fédérations d’économie sociale dont RESSOURCES révèle que 54% des Belges francophones vivant en Wallonie et à Bruxelles déplorent le modèle économique actuel.

D’autre part saviez-vous que les 4 fondamentaux de l’entreprise d’économie sociale sont :
– rendre service à la société, plutôt que de faire du profit à tout prix
– prendre des décisions collectivement, de manière horizontale
– réinjecter les bénéfices dans l’activité, pour plus d’impact
– la gestion et la prise de décision ne sont pas dirigées par une autre entreprise ou un pouvoir public
… dans notre réseau – RESSOURCES – 63 entreprises se sont orientées vers les métiers de la réutilisation et ensemble travaillent à un monde plus juste et plus durable. Des solutions existent déjà !

Consultez la synthèse des résultats de l’enquête ICI

271 271 Ressources.be

Chaud.e pour un plan récup’ ?

Petite fête entre amis, départ en week-end à la mer ou en balade à la campagne, préparation de la rentrée scolaire, aménagement de la chambre du petit à venir ou du kot pour le grand, rénovation de la maison… autant de moments de vie clés qui nous invitent réfléchir à une consommation plus responsable.

Pour aider les citoyens dans leur « plan récup », RESSOURCES a développé un outil de géolocalisation pour faciliter la recherche parmi les 170 boutiques de seconde main, centres de réparation ou points/services de collecte mis en place par les entreprises sociales et circulaires

Suivez la campagne sur notre profil facebook
Trouvez la boutique de seconde main la plus proche de chez vous en cliquant ICI

Téléchargez le communiqué de presse de la campagne – Tout un monde à récupérer !

Belles histoires du Covid…

Belles histoires du Covid… 800 533 Ressources.be

Les entreprises sociales et circulaires font de la résilience…

La solidarité continue… distribution de repas chaud, confection de masques textiles réutilisables, fabrication de visière, plan de communication interne… nos entreprises rebondissent sur l’actualité pour continuer à défendre leurs valeurs pour le bien de tous !

Au départ des Petits Riens

  • Côté actions sociales : à découvrir à travers une petite vidéo
  • Contrairement à l’activité économique, le travail social n’a jamais cessé. Il a été adapté et les équipes ont dû être inventives pour faire face à la crise et maintenir le lien – reprise des suivis « à la normale » depuis le 18/05
  • Les maisons d’accueil ont continué à accepter des nouveaux résidents pendant le confinement contrairement à d’autres maisons d’accueil
  • Renforcement au restaurant social avec 120 repas supplémentaires distribués chaque jour à plusieurs partenaires de terrain (il a été décidé de continuer cette initiative malgré le déconfinement)
  • Côté économique :
  • Question collecte, la collecte des bulles textiles n’a jamais cessé et les dons ont été plus nombreux que les autres années à la même période : merci les citoyens ! 
  • Pour les masques, les ateliers couture des Petits Riens ont répondu à l’appel lancé par la Région Bruxelles Capitale qui cherchaient des bénévoles pour la réalisation de masque de confort en tissu 100% réutilisable et en mode récup’.
  • La réouverture des boutiques de seconde main se fait progressivement
  • Le centre de tri a repris depuis le lundi 11/5, graduellement, en suivant le rythme des magasins. Les trieurs ont repris plus ou moins un mi-temps, ce qui permet de respecter les distanciations sociales et au centre de tri. La situation est évaluée chaque semaine. Petit à petit permettant d’éventuellement corriger le tir et s’adapter…

Au départ de la Ressourcerie Namuroise…

  • La ressourcerie a converti le temps du confinement sa boutique Madame Ravik à Saint-Servais en atelier de réalisaiton de masques visières grâce à une découpe laser. Résultats :
    • 2000 visières avec la découpe laser
    • 7000 visières assemblées + 924 samedi dernier
    • 1 dizaine de bénévoles mobilisés sur ce projet
  • Depuis le déconfinement, les camions de la ressourcerie se donnent à fond : la collecte à domicile des encombrants atteignait les 20 tonnes / jour en moyenne avant la crise (avec 6 camions en collecte et 3 hommes par camion) et  depuis la reprise, c’est +/- 24 tonnes avec un pic à 27 tonnes pour 8 camions mobilisés avec 2 hommes à bord le temps de désencombrer les namurois et leur proposer un service rapidement. Le retour à 7 camion se fera progressivement.
  • L’équipe de la ressourcerie a profité de l’occasion pour mettre en place une nouvelle gamme de produits remanufacturés : bijoux – en vente chez Madame Ravik et prochainement en ligne sur Namur Boutik. En mode 100% récup : bois, plexiglas…
  • L’humain au centre de la crise : pour garder le lien avec l’équipe, la ressourcerie a mis en place un plan de communication interne avec la « tribu des ressourceurs » : un groupe facebook fermé avec les 44 membres du personnel de la ressourcerie (engagés et art.60) a été créé : publication de l’actualité, suivi et partage des histoires de vie
  • Un plan de communication général depuis la page La Ressourcerie sur la thématique récup de façon générale a également vu le jour dans ce contexte. Au centre des messages : la distance physique mais le lien social !
  • Plus encore, 9 personnes de l’équipe de la ressourcerie namuroise sont venues en renfort dans les Recyparcs pour le BEP durant le confinement dès l’ouverture des recyparcs,  2 live facebook sur « coaching récup » de la ville de Namur ont été réalisé en collaboration avec la Ville de Namur, les personnes de l’atelier bois ont confectionné les outils barrière pour l’équipement des 4 boutiques en mode 100% récup (plexi de récup – comptoir d’accueil avec gel et affichage avec d’anciennes tables de ping pong,…) !

Au départ de chez Droit et Devoir à Mons

Droit et Devoir est spécialisée dans la revalorisation de matériel informatique… c’est donc tout naturellement qu’ils ont proposé la mise à disposition de PC portables aux étudiants afin de les aider à poursuivre leurs études en mode téléconférence : 70 étudiants de l’U-Mons ont été équipé 100% en PC mode récup’ et 13 portables ont également été livrés au CHU Embrase Paré afin renforcer les services d’accueil. Soit du matériel pour une valeur totale de 24000 €.

Au départ du Coudemain

Témoignage du directeur du centre d’insertion socioprofessionnelle Le Coudmain asbl, à Seraing.

« En 48h, on est passé du « on ne se fait plus la bise », à « on renvoie les stagiaires » puis « tout le monde à la maison ». » La structure maintenant repris ses activités. Aujourd’hui, Frédéric Winkin est fier de son équipe, qui sort renforcée de la crise, prête pour les mois difficiles qui se profilent.

Au départ des Ateliers de couture…

  • Rouf à Jette
  • Rezippons la terre à Chatelet
  • Le Goéland à Nivelles
  • La ressourcerie Le Carré dans ses boutiques de Ath, Lessines, Tournai et Froyennes
  • L’Envol à Soignies
  • La Fourmilière à Gedinne
  • Les Petits Riens à Bruxelles

… tous ont réalisé des masques de protection pour leur équipe, leurs partenaires et leurs clients ! Soit des milliers de masques distribués à ce jour.

Carte blanche des Fédérations d’ES

Carte blanche des Fédérations d’ES 1190 669 Ressources.be

En ces temps de profonde remise en question de notre économie, RESSOURCES co-signe la Carte blanche rédigée par sa Fédération ConcertES, soutenue par ses 18 organisations membres et plus de 80 chercheurs, académiques, fédérations et entreprises pour rappeler avec insistance le rôle prépondérant des acteurs de l’économie sociale dans la construction collective d’un vivre ensemble plus juste et durable.

Nous, entreprises sociales et circulaires, appelons tous les acteurs de changement, de transition, à s’unir. La clé d’un renouveau collectif et solidaire existe déjà. Ensemble, saisissons-la !

Lisez la carte blanche sur Le Soir

Gardez vos encombrants chez vous !

Gardez vos encombrants chez vous ! 2560 2560 Ressources.be

Rangez, triez et gardez chez vous les objets ou matériaux réutilisables !

A la veille de la réouverture des parcs à containeurs en Wallonie, les acteurs de la réutilisation appellent le citoyen à garder ses objets ou matériaux réutilisables afin de soutenir l’économie locale, participer à des projets de solidarité et faire un geste positif pour notre environnement.

Pour rappel, les objets/matériaux déposés dans les parcs à conteneurs sont considérés comme des déchets destinés à être recyclés ou élimés par incinération. En tant que fédération des entreprises sociales et circulaires actives dans la réutilisation des biens/matériaux réutilisables, RESSOURCES attire l’attention des citoyens sur les points suivants :

  • La réutilisation doit être le mode de gestion prioritaire de notre gestion des déchets afin d’épargner nos ressources, rendre accessible les biens à tous et allonger au maximum la vie des objets/matériaux 

30% des collectes sont réutilisées, 62% sont préparées pour les filières de recyclage par des entreprises sociales et circulaires en Wallonie et à Bruxelles

  • Les entreprises sociales et circulaires chargées de la collecte des encombrants comme les ressourceries ont suspendu leur collecte à domicile et fermé leurs points de collecte dans le cadre des mesures prises pour prévenir la contamination du COVID-19, mais reprendront du service dès que possible

          7979 personnes sont actives dans le secteur

  • Les entreprises sociales et circulaires mettent tout en place pour réutiliser au maximum les dons : collecte préservante, ateliers de réutilisation, réparation, remanufacturing, remise à neuf … La vente de ces dons via les boutiques de seconde main permet la création d’emplois locaux et le soutien de projets de solidarité ici et dans le Sud.

« Beaucoup d’entre nous ont pris le temps ces derniers jours de ranger, trier leurs vêtements ou maison… Notre conseil est de ne pas aller trop vite aux parcs à conteneurs : tous les objets, vêtements ou matériaux qui peuvent être réutilisés pourront être collectés par les entreprises sociales et circulaires dès la fin du confinement. Merci d’être patients, de les gardez chez vous !. »  explique Arabelle Rasse, porte-parole de la Fédération. « La situation a fragilisé nombreuses de nos entreprises, avec cette crise sanitaire qui les prive des précieux dons des citoyens et des bénéfices de leurs boutiques de seconde main, nous voulons éviter une crise sociale et leur donner toutes les chances au secteur pour la relance des activités. »

Ces dons d’objets réutilisables permettent aux entreprises sociales et circulaires de soutenir des projets de solidarité et donnent de l’emploi local en Wallonie et à Bruxelles ! Chaque année, c’est 46000 tonnes d’objets de notre quotidien qui retrouvent ainsi une nouvelle vie. La liste des services de collecte et points de collecte pour les encombrants, DEEE, vélos et textiles ou encore matériaux de construction est disponible sous forme de carte géographique sur ce site