L'isolant METISSE ou comment valoriser les textiles non réutilisables

Vendredi 09 Décembre 2011

La valorisation des textiles non réutilisables représente un enjeu non négligeable pour la filière textile. Dans ce contexte plusieurs membres s'intéressent ou se sont intéressés à l'isolant METISSE®. De quoi s'agit-il ? Est-ce une réelle opportunité ?

Métisse® est un matériau isolant fabriqué à base de fibres textiles de récupération. Une partie de la fraction recyclable des vêtements usagés sont effilochés. Les fibres ainsi produites sont mélangées et liées par des fibres polyester thermo fusibles. Elles constituent dès lors des panneaux ou rouleaux. Depuis peu, des flocons pour isolation par soufflage en combles perdus sont venus compléter la gamme. Métisse® est un matériau non irritant, contrairement à la laine de verre, ce qui facilite la pose.

Où est-il produit ?
Aujourd’hui, Metisse® est fabriqué et commercialisé par Le Relais, une entreprise d'économie sociale française créée sur le même modèle que Terre en Belgique. Une nouvelle unité de production intégrée verra le jour sous peu dans le Nord de la France.
Un entrepreneur privé développe également un projet du même type dans la région de Tournai. L’effilochage se ferait via différentes usines situées principalement en Flandre. La fraction recyclable des textiles usagés collectés par l'économie sociale pourrait y trouver un débouché supplémentaire. Le projet prévoit de travailler également avec des fibres biomasses telles que le lin et le chanvre.
Plusieurs entreprises d'économie sociale membres de RESSOURCES ont été contactées par cet entrepreneur pour évaluer leur intérêt à prendre part à ce projet. Elles se sont positionnées comme fournisseur de matière première secondaire.  La production d'isolant Métisse® requiert, en effet, des investissements lourds et nécessite de la main d’œuvre qualifiée.

Un coup de pouce de la Région Bruxelles Capitale
La Région de Bruxelles Capitale, soucieuse de développer l'emploi dans les filières vertes s'intéresse à cet isolant. Dans le cadre du projet Brussels Sustainable Economy (Fonds européen FEDER), l'association Groupe One a été chargée d'explorer les possibilités de mise en place d'une activité économique à Bruxelles autour de la production de ce produit. Le promoteur du projet tournaisien s'est montré intéressé par la mise en place d'un atelier de stockage, conditionnement et vente de l'isolant à Bruxelles. Cette activité pourrait être sous-traitée à une entreprise d'économie sociale.

Si les choses venaient à évoluer dans ce sens, RESSOURCES ne manquerait pas d'en faire écho à ses membres.
Plus d'infos sur le site du producteur.

Fichiers utiles