Les plus-values de la démarche Rec'Up

Vendredi 23 Mars 2012

Pourquoi se lancer dans la démarche Rec'Up ?

Quelles sont les difficultés qui ont du être surmontées ? Et puis surtout, quels sont les avantages retirés une fois le label obtenu ? Pour l'équipe, la structure, l'image de marque, les clients... Autant de questions que se posent les membres de RESSOURCES avant de se lancer dans la démarche Rec'Up. C'est pourquoi, lors des dernières réunions plénières, les structures labellisées ont témoigné de leurs expériences. Une façon aussi pour tous de mieux comprendre les enjeux indirects de cette démarche de gestion de la qualité. Extraits...

·        Yves Dosimont pour la Poudrière : Le référentiel Rec'Up a relancé notre dynamisme et permis un meilleur travail en réseau pour dégager des solutions communes. La communication autour du label a bien augmenté ces dernières années, la presse en a fait écho. Cela participe aussi à la fidélisation du client même s'il n'y a pas d'augmentation significative des ventes.

·        Fabienne Lemoine pour De bouche à oreille : Entrer dans la démarche Rec'Up a été d'une grande aide dans la professionnalisation de la structure, en particulier pour amener les bénévoles à travailler selon des règles nouvelles, cohérentes et systématiques. La gestion administrative est aussi désormais plus rigoureuse (comptabilisation des entrées, des sorties, des quantités jetées et des trajets des véhicules, analyse des coûts des services)...

·        Channa Gourdin pour la Fol'Fouille : La démarche Rec'Up a permis à l'équipe de se professionnaliser. L'année où la certification a été obtenue, le chiffre d'affaires a augmenté de façon importante. Le référentiel est un bon outil au niveau du classement des vêtements, de la réglementation et de la gestion des bénévoles.

·        Nathalie Schadeck pour la Ressourcerie Namuroise : Le label a apporté à notre structure non seulement son slogan « seconde main, première qualité » mais aussi un accroissement de notoriété en dehors de Namur.

·        Miloud Kassid pour Droit et Devoir : Déjà équipé d'un outil de gestion de la qualité qui nous permettait de nous adresser aux professionnels (EMAS - norme ISO14001), nous souhaitons un outil plus orienté vers le grand public. Rec'Up comble cette lacune. La communication autour de cet outil reste cependant primordiale afin d'être (re)connue de tous.

·        Hans-Dieter Ludwig pour Rcycl : Rec'Up a été pour nous l'occasion de remettre le fonctionnement de l'entreprise sur la table. Tout est clairement identifié et intégré par l'équipe en place.

·        Michel Simon pour la Ressourcerie du Pays de Liège : La labellisation est une des étapes à remplir pour obtenir l'appellation Ressourcerie, celle-ci pouvant avoir un impact dans le cadre l'arrêté réutilisation, cette étape devait être réussie par la Ressourcerie du Pays de Liège. De plus, un label de qualité rassure les partenaires et casse une image négative de la seconde main. Il est important que le réseau des labellisés s'accroisse, on ne peut qu'y gagner !

·        David Squire pour la Ressourcerie Le Carré : Rec'Up nous a permis de nous assurer une conformité avec la législation. Nous sommes persuadés que cela renforce tout le réseau des membres RESSOURCES et participe à sa crédibilité.

·        Matthieu Bonaventure de la Ressourcerie de la Dyle : Rec'Up est un appui au management. Les mesures ont été plus faciles à faire passer auprès des travailleurs car « cela vient de l'extérieur ». L'échange de bonnes pratiques entre nous est également très enrichissant.

Intéressé(e)s par la démarche ? Contactez Tanguy Ewbank - Chargé de Missions