Le juste prix des biens... vu par les entreprises d’économie sociale.

Jeudi 12 Avril 2012

Week-end de la récup’ 2012 - jeudi 3, vendredi 4 et samedi 5 mai

5 € le jeans, 2 € le livre, 0,50 € le pot de fleur, 50 € le fauteuil, 150 € la machine à laver… le juste prix des biens ? En Wallonie et à Bruxelles, une trentaine de magasins et de centres de tri du réseau RESSOURCES vous invitent à mieux comprendre les enjeux économiques, environnementaux et sociaux de leurs activités et vous proposent de venir chiner leurs « trésors » de seconde main.

Le juste prix est … un prix accessible pour que chacun puisse avoir accès aux biens du quotidien, un prix qui permette une activité économique locale créatrice d’emplois, un prix pour des produits de qualité vendus avec garantie, un prix qui offre une seconde vie à un objet réutilisé, réparé ou relooké…

10 magasins* vous lancent le défi du Juste prix, sous forme d'un concours original. L’objectif est d’attirer l’attention des visiteurs sur la valeur des biens de seconde main : leur prix environnemental, social et économique ! Celui qui aura pu évaluer le plus précisément la valeur des biens présentés dans la vitrine remportera le concours !

Découvrez le programme complet des animations, visites de centre de tri, ateliers créations, concours et bonnes affaires sur www.larecup.be

* La FolFouille à Braine-l’Alleud, Le Bric à Nivelles, R.A.PP.EL à Tubize, La Ressourcerie le Carré à Ath, La Poudrière à Peruwelz, Oxfam Solidarité à Ans, les 3R à Herbesthal, La Goutte d’eau à Welkenraedt, Ravik Boutik à Namur et Oxfam Magasin du Monde à Gembloux.

 

Les atouts de la Récup'

La récupération, c’est bon pour...

l’environnement                                                                                                                                             La fabrication de biens et la gestion des déchets sont énergivores (extraction, transformation, transport, incinération, mise en décharge, etc.). En donnant une seconde vie à des objets inutilisés, on diminue ses déchets et on réduit le coût et l’impact écologique de leur traitement. La règle des 3R - réduire, réutiliser et recycler, dans cet ordre de priorité- est ainsi appliquée.
Mieux valoriser les ressources permet de :

    préserver les ressources naturelles
    diminuer les transports
    réduire l’empreinte écologique de notre consommation
    limiter la dissémination de produits dangereux
    réduire le coût de gestion des déchets pour la collectivité.

... Bon pour le portefeuille et bon pour la collectivité
Les entreprises d’économie sociale récupèrent, collectent, trient, réparent et revendent nos objets inutilisés, créant de l’activité économique solidaire. Elles donnent accès à une formation et au marché du travail à des personnes peu qualifiées (4500 personnes dont 2500 bénévoles) et permettent à certains publics de se fournir à prix réduit de biens de première nécessité. En outre, certaines organisations, grâce à l’argent généré par cette activité, soutiennent des projets d'accueil des plus démunis et de développement dans des pays du Sud.