GLOSSAIRE des termes du secteur de la réutilisation/réemploi

Lundi 17 Octobre 2011

RESSOURCES a sélectionné ci-dessous, sous forme de glossaire, les termes les plus usités dans le secteur du réemploi/réutilisation. Si beaucoup sont connus et utilisés par les professionnels du secteur, nombreux sont encore les termes trop souvent mal compris ou mal utilisés par les médias ou le grand public. C'est donc à l'ensemble des acteurs du réseau qu'est destinée cette première communication pour clarifier les idées de chacun et permettre l'usage d'un « vocabulaire commun » relatif aux réalités et concepts du secteur. Bonne lecture !

Pour la collecte des biens...

COLLECTE SELECTIVE :

Il s'agit d'une collecte dans le cadre de laquelle un flux de déchets est conservé séparément en fonction de son type ou de sa nature afin de faciliter un traitement spécifique. Ex : papier, verres, textile...

COLLECTE PRÉSERVANTE :

Il s'agit d'une collecte qui maintient le potentiel de réutilisation des objets collectés

COLLECTE ECREMANTE :

... ou collecte non globale, il s'agit d'une collecte qui ne reprend que les objets réutilisables ou destinés au réemploi, il y a sélection de la 'crème' (c'est un terme essentiellement utilisé par la filière textile)

COLLECTE GLOBALE :

La collecte globale reprend tout, sauf les produits dangereux ou contraints de suivre des filières de traitement spécifiques régies par la loi (les pneus par exemple)

BULLE A TEXTILES :

Bulle, container ou guérite... les appellations sont multiples. Ces mini-conteneurs sont placés par des associations et des entreprises privées qui collectent des textiles usagés mais en bon état afin de leur donner une seconde vie.

Pour le traitement des biens...

DECHET :

Toute substance ou tout objet dont le détenteur se défait ou dont il a l'intention ou l'obligation de se défaire.

RECONDITIONNEMENT / REPARATION :

Les deux termes concernent les actions mises en oeuvre pour prolonger l'utilisation des biens. On parle d’ordinateur reconditionné. Pour les autres biens, on utilisera plus facilement le terme réparé.

DECONSTRUCTION :

... ou « démontage » d'un bâtiment, dans l'optique d'une récupération maximale, et avec un tri poussé pour valoriser au maximum l'ensemble des produits constituant le bâtiment. La déconstruction est l'antonyme de démolition globale.

RECYCLAGE :

Toute opération de valorisation par laquelle les déchets sont retraités en produits, matières ou
substances aux fins de leur fonction initiale ou à d'autres fins. Ex : le PMC qui devient de la laine polaire.

REEMPLOI-REUTILISATION :

C’est le cœur de l’activité des membres de RESSOURCES. Actuellement, il existe un encore un certain flou juridique pour la définition de ces termes. La Directive Cadre Déchet écrite en anglais utilise le terme de "reuse", la Région wallonne l'a traduit sous le terme réutilisation et la Région Bruxelles Capitale sous le terme de réemploi. Ce qui nous fait deux termes pour une définition prévue par la Directive ! « Il s'agit de toute opération par laquelle des produits ou des composants qui ne sont pas des déchets sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils avaient été conçus.» Synonymes : seconde main, récup'...
Il en ressort que la réutilisation/réemploi ne relève pas du secteur des déchets. Il existe dans les textes juridiques un nouveau terme utilisé pour parler de notre métier : la préparation en vue de la réutilisation. « Il s'agit de toute opération de contrôle, de nettoyage ou de réparation en vue de la valorisation par laquelle des produits ou des composants de produits qui sont devenus des déchets sont préparés de manière à être réutilisés sans autre opération de pré-traitement. » Mais qui conduit à une nouvelle impasse ! A suivre...

VALORISATION :

Selon le projet du décret relatif aux déchets, la valorisation est toute opération dont le résultat principal est que les déchets servent à des fins utiles en remplaçant d'autres matières qui auraient utilisées à une fin particulière ou que des déchets soient préparés pour être utilisés à cette fin, dans l'usine ou dans l'ensemble de l'économie. La valorisation des déchets est donc un procédé par lequel on transforme un déchet matériel ou un produit inutile en un nouveau matériau (recyclage) ou produit utile (réemploi) ou encore en énergie (valorisation énergétique).

VALORISTE :

Valoriste est un terme qui se décline en plusieurs acceptations :
- de plus en plus ce terme désigne celui qui conçoit et met en œuvre un plan de gestion des déchets intra ou interentreprises.
- au sein du réseau RESSOURCES, le Valoriste est un agent du réemploi, du recyclage et de la valorisation. Il a des compétences techniques, théoriques, relationnelles. Il est par définition polyvalent.

Les labels et marques de RESSOURCES

ElectroREV :

Le label electroREV assure la qualité des appareils électroménagers récupérés et revalorisés par l'économie sociale en Wallonie et à Bruxelles. Cette marque de reconnaissance se veut un engagement clair envers le client. Facilement identifiable, le logo electroREV est apposé sur les électroménagers remis en vente qui répondent à des exigences de qualité strictes. Les réparateurs d’electroREV s’engagent à respecter une série de principes opératoires et de techniques communs. Une garantie valable six mois après la date d'achat est donnée sur des appareils de type « gros électroménager ».

Rec'Up :

Le label Rec’Up se veut la référence pour le secteur de la seconde main. Les entreprises labellisées s'engagent à respecter une charte qualité de 120 normes destinées à garantir aux consommateurs des produits et un service impeccables. Le tout en poursuivant une politique de prix juste et claire. La démarche qualité vise à garantir aux différents partenaires la qualité des prestations de service.

Solid'R :

Le Label Solid'R garantit un processus de collecte éthique des dons et différencie les opérateurs de l'économie sociale. Ceux-ci s'engagent pour: le respect de principes éthiques, des objectifs solidaires et la satisfaction aux critères d'un contrôle régulier indépendant certifié par ETHIBEL.

RESSOURCERIE :

Une ressourcerie est une entreprise d'économie sociale ou une asbl dont les activités consistent à la préparation à la réutilisation et en réutilisation d'encombrants. Ressourcerie®, une marque collective détenue par RESSOURCES asbl. Il s'agit d'un concept qui se traduit par une série de conditions qui en définissent l'usage. Celles-ci sont amenées à évoluer progressivement, au fur et à mesure que se développent de nouveaux projets mais aussi que les membres du réseau RESSOURCES se positionnent comme des opérateurs professionnels de la gestion des déchets.

En général...

ECONOMIE SOCIALE :

Par économie sociale, on entend les activités économiques productrices de biens ou de services,
exercées par des sociétés, principalement coopératives et/ou à finalité sociale, des associations, des mutuelles ou des fondations, dont l’éthique se traduit par les principes suivants :
1° finalité de service à la collectivité ou aux membres, plutôt que finalité de profit ;
2° autonomie de gestion ;
3° gestion démocratique et participative ;
4° primauté des personnes et du travail sur le capital dans la répartition des revenus.
L'économie sociale et solidaire fait aujourd'hui figure de nouvelle alternative au capitalisme. De fait, son objectif premier n'est pas de dégager du profit, mais de produire des biens et services utiles à tous.

Ces définitions ont été présentées une première fois aux participants au séminaire RESSOURCES & VOUS "Présentation de l'étude du CRIOC" qui a soulevé cette problématique de la terminologie. Nous reviendrons sur le contenu de ce séminaire plus en détail et notre réflexion sur les termes repris ci-dessus se prolongera. N'hésitez pas à réagir si vous avez des questions ou de suggestions à formuler.