Etude sur la durée de vie des EEE

Jeudi 28 Mars 2013

L'Ademe, Agence française de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie, a publié une étude portant sur la durée de vie des équipements électriques et électroniques. La portée de cette étude s'étend sur 7 catégories de produits : lave-linge, aspirateur, télévision, ordinateur portable, imprimante, téléphone mobile, et lampe à usage domestique et non-dirigée.

L'étude synthétise les différents travaux abordant cette question pour tenter de quantifier la durée de vie des différents appareils en proposant dans un premier temps, une définition de « durée de vie ». Elle se penche sur les documents qui touchent à cette notion : dispositifs législatifs (français), garanties, cahiers de tests, analyses du cycle de vie, barème d'indemnisation des assurances.

I. Vers des définitions harmonisées

Premier constat de l’état des lieux : il n’existe pas de définition harmonisée de la notion de durée de vie. L’étude propose donc 4 définitions représentatives de la diversité de la notion de durée de vie : la durée normative, la durée d’usage, la durée de détention et la durée d’existence.

  • La durée normative correspond à la durée de fonctionnement moyen mesurée dans des conditions spécifiques de tests. Cette durée n’est pas obligatoirement mesurée en temps mais peut l’être en nombre de cycle ou d’unité.
  • La durée d’usage correspond au laps de temps pendant lequel le produit est utilisé, i.e. en état de marche et prêt à l’emploi, par un utilisateur donné. Elle est propre à un utilisateur/foyer. La durée d’usage totale est la somme des durées d’usage.
  • La durée de détention correspond au temps écoulé entre sa date d’entrée dans le foyer (pas nécessairement neuf) et sa date de sortie, quel qu’en soit son état (en fonctionnement ou non). Cela inclut les durées de stockage, avant la mise en service et après l’arrêt de la mise en service. Elle est propre à un utilisateur/foyer et inclut la possible réparation.
  • La durée de détention totale est la somme des durées de détention. Elle correspond au laps de temps entre l’achat d’un appareil neuf et son passage au statut de déchet, quelque soit l’état de l’appareil (en état de fonctionnement ou non). Elle inclut la possible réparation et le réemploi.

Enfin, la durée d’existence correspond au laps de temps entre la fin de fabrication du produit et son élimination, sa valorisation ou son recyclage. Elle diffère de la durée de détention totale car elle inclut la réutilisation éventuelle d’un produit, après son passage au statut de déchet, ainsi que le laps de temps entre la fin de fabrication et l’achat neuf.

II. Différentes sources d'information

Différents types de documents peuvent être analysés afin de quantifier la durée de vie des équipements électriques et électroniques :
1. Outils législatifs français
Seule la législation concernant les lampes et les imprimantes imposent certaines exigences en matière de durée de vie : affichage de la durée de vie normative et / ou durée de vie normative minimale.
Pour développer ces outils législatifs, il apparaît essentiel de :
• les mettre en place au niveau européen pour éviter les pertes de compétitivité.
• les accompagner de mesures de contrôle adéquates.
• développer des normes européennes voire internationales pour limiter les efforts en terme de collecte d'information.
2. Analyses du cycle de vie : Ces analyses souffrent d'un manque de définition claire et harmonisée.
3. Cahiers de tests et documents industriels : un manque d'information et d'homogénéité sur les méthodologies et les résultats sont à déplorer. Il en résulte une faible comparabilité des différentes durées de vie estimées et un manque de lisibilité pour le consommateur.
4. Garanties : En général, la durée de la garantie n'est pas en lien avec la durée de vie des produits. Les extensions de garantie (payantes) sont proposées sur une durée inférieure à la durée d’usage totale des produits.
5. Barèmes d'indemnisation des assurances : Ces barèmes ont été consultés pour connaître à quel âge un équipement est estimé ne plus avoir de valeur. Faute de données accessibles, l'étude n'a pas pu établir les méthodologies choisies pour établir cette dépréciation.

III. Synthèses d'études diverses

Malgré la diversité des définitions et des sources, il a été possible de synthétiser différentes études et d'avancer les durées d'usage total suivantes :

  •  Télévisions : 7 ans et durée de deuxième vie : 4 à 5 ans.
  •  Imprimantes : entre 1,5 et 10 ans.
  •  Ordinateurs portables : entre 3 et 12 ans
  •  Téléphones mobiles : entre 20 mois et six ans
  •  Aspirateurs : 6 ans.
  •  Lave-linge : 1000 à 5000 cycles (entre 2 et 30,8 ans). avec une moyenne d’environ 10,1 ans en France et de 7 ans au Royaume-Uni. Une comparaison entre ces 2 valeurs est délicate par manque d'information sur les conditions de sondage.
  •  Lampes à incandescence : 1000 heures
  •  Lampes fluo-compact : entre 6000 et 15 000 heures.
  •  Lampes fluorescentes linéaires (i.e. Les néons) : 24.000 à 70.000 heures.

Une étude montre qu’une part significative des appareils est encore en état de fonctionnement lors de leur remplacement. Ce chiffre varie entre 22% pour les lave-linge jusqu’à 59% pour les téléphones mobiles.

Conclusion

L'étude de l'Adème montre que la notion de durée de vie peut recouvrir diverses compréhensions et tente de synthétiser les différentes sources d'information. Cependant, pour certains produits, cette synthèse avance une fourchette de durée de vie très large de sorte qu'il n'est guère aisé de tabler sur une durée de vie précise. Par ailleurs, cette étude n'aborde pas l'évolution temporelle de la durée de vie.

L'étude complète peut être obtenue auprès de Vincianne Gilard.