10 à 15% des objets qui encombrent notre quotidien sont réutilisables

10 à 15% des encombrants échouant dans le circuit des déchets sont réutilisables et peuvent créer de la valeur ajoutée, principalement par leur vente dans le circuit de la seconde main. C'est pourquoi le mode de collecte privilégié par l'économie sociale est la collecte « préservante » à domicile sur rendez-vous téléphonique. Ce choix permet un tri à la source, garantit les meilleures possibilités de valorisation, offre un service personnalisé à la population et s'inscrit dans l'action locale.

La plupart des membres actuels sont encore sélectifs (seuls les produits réutilisables de qualité sont repris, dans le cadre d'une donation). De nouvelles structures se tournent vers une reprise globale des encombrants (le non réutilisable y compris) en partenariat avec les communes et les intercommunales. Ce nouveau métier, plus entrepreuneurial, constitue un enjeu majeur pour le développement du réseau et son ancrage dans des partenariats locaux.

Parallèlement, une lame de fond en terme de professionnalisation balaie l'ensemble des membres: ceux-ci s'engagent dans une démarche de qualité collective qui leur donnera une visibilité accrue : la démarche Rec'Up.